212 pages
format 12 x 20 cm
ISBN 979-10-96373-19-2

15 €

Panagoulis

par Denis Langlois

à paraître

Le 17 novembre 1968, Alekos Panagoulis, un jeune militant de 29 ans, est condamné à mort par la Cour martiale d’Athènes pour avoir tenté d’assassiner le colonel Papadopoulos qui dirige ce qu’on appelle la « dictature des colonels ». Le 13 août 1968, il avait placé sous la route une bombe qui a explosé quelques instants après le passage de la voiture blindée du dictateur.
Le procès a un retentissement mondial. Face aux protestations, les militaires grecs n’exécutent pas Panagoulis. Il est torturé et gardé cinq ans dans un cachot construit spécialement pour lui d’où il parvient cependant à faire passer à l’extérieur des poèmes remplis d’espoir.
Le courage de Panagoulis lors de son procès et de son emprisonnement émeut l’opinion. Il devient un symbole : celui de la lutte du peuple grec contre la dictature. Le héros tragique qui, au péril de sa propre vie, essaye de tuer le tyran. Il meurt à 37 ans dans un accident de voiture demeuré suspect. Ses obsèques réunissent un demi-million de Grecs.

Denis Langlois a pu suivre en tant qu’observateur judiciaire le procès de Panagoulis. Il nous le raconte en détail et avec émotion. Il avait alors l’âge de Panagoulis. Cette expérience a marqué sa vie d’avocat, de militant et d’écrivain (Il a notamment écrit Les Dossiers noirs de la police française, Le Guide du militant et L’Affaire Seznec pour lequel il a reçu le Prix des droits de l’homme).

Panagoulis, le sang de la Grèce est paru dès 1969 aux éditions Maspero. Cinquante ans après, cette nouvelle édition, enrichie de compléments, s’imposait.

télécharger le communiqué :

PDF - 333.3 ko